Parution "Mythologies du portable"

978-2-84670-284-8Mythologie du Portable, ed.Le Cavalier Bleu, sortie le 28 janvier 2010 est le récent ouvrage de Laurence Allard, dédié à l’usage du téléphone portable.  En s’inspirant des démarches de Roland Barthes, Patrice Flichy et Donna Haraway, Allard retrace l’histoire du mobile en tant qu’un outil d’individuation. Elle nous révèle également  le rôle du portable et ses usages dans les pays émergents, « la nouvelle géographie », très peu connue de l’Occident.

Consultez le premier chapitre du livre ici

Plan et liens du livre ici

Et l’entretien avec l’auteur:

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=faf-MXq3V4Y&feature=player_embedded[/youtube]


2 réflexions sur « Parution "Mythologies du portable" »

  1. @Erwan, complètement d’accord. Je ne crois pas que ce soit vraiment une spécificité française, le débat est beaucoup plus acharné aux Etats-Unis, où la recherche commence à alerter à propos d’un lien potentiel entre le tumeur du cerveau et les ondes radiophoniques, dont les dangers restent néanmoins inférieur aux micro-ondes.
    Voici le reportage d’abc http://bit.ly/at2Rbl

  2. Vidéo intéressante (j’en aurais bien pris 16:40 !), et le livre doit l’être également. Le point de vue de l’auteur sur le portable/mobile et la santé me semble toutefois contestable, d’après ce que la vidéo en laisse percevoir. À entendre l’auteur, le discours écolo serait résolument et définitivement anti-mobile, ce qui me semble abusif. Je ne pense pas que les écolos nient les vertus du mobile, que ce soit en matière de santé ou autre, dans les pays émergents ou ailleurs. Le mobile n’est pas une cible à abattre, mais un outil technologique récent émetteur d’ondes radiophoniques (sans parler des antennes sur les toits), pour lequel un principe de précaution devrait / aurait du être appliqué. En outre, je me demande vraiment si un tel questionnement sur les incidence du mobile sur la santé est-il vraiment une spécificité française.
    http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs193/fr/index.html

Les commentaires sont fermés.